Venise

S’il a bien un endroit où il faut aller une fois dans sa vie c’est bien Venise, les BOU vont découvrir la cité de la plus belle manière qui soit : en bateau croisière. C’est la première fois que nous choisissons ce type de voyage et nous n’allons pas être déçus. Cela va être magnifique.

Les BOU participants

Nous arrivons très tard à l’aéroport Marco Polo. M. BOU a réservé un hôtel à proximité (qui nécessite quand même une petite marche vivifiante de nuit) afin de pouvoir profiter le lendemain d’une journée complète à Venise. Après une bonne nuit de sommeil et un excellent petit déjeuner direction le terminal de bateau Alilaguna situé à l’aéroport pour arriver dans la ville par la lagune. Le top !

Nous sommes tout de suite plongés dans un autre monde, tout respire ici l’histoire. Mais ce n’est pas tout cela nous allons déposer nos valises dans une petite consigne de la gare routière. Les BOU se sentent plus légers pour découvrir la ville.

Nous partons un peu à l’aventure à travers les multiples petites ruelles de la cité. M. BOU en tête avec l’aide de son ami Google Map.

Venise s’étend sur un ensemble de 121 petites îles séparées par un réseau de canaux et reliées par 435 ponts. Située au milieu de la lagune vénète, entre les estuaires du Pô et du Piave, c’est la capitale de la région de la Vénétie, la commune compte environ 270 0000 h. Mme BOU adore déjà l’endroit !

A chaque coin de rue on découvre quelque chose et en plus il fait beau.

Le charme de cette ville se sont vraiment ses petites ruelles toutes différentes et qui donnent parfois sur des impasses ou directement dans un canal.

Pour l’instant il n’y a pas encore beaucoup de monde mai il faut dire que nous ne sommes pas sur les grands axes. Alors pour les photos c’est l’idéal, n’est ce pas M. BOU !

C’est l’embouteillage sur les canaux, normal c’est le seul moyen de transport autorisé dans la ville.

Mme BOU a toujours l’œil pour nous faire de belles photos de vitrine.

Nous approchons de la place Saint-Marc, il commence à avoir du monde, voici un hôtel idéalement placé.

Nous y voilà, les BOU ne peuvent pas refuser ce selfie sur une des places les plus célèbres du monde.

Elle se situe au bord du Grand Canal et constitue le cœur de la ville. On y trouve la basilique Saint-Marc, le campanile de Saint-Marc et le palais des Doges. On ne pourra faire de photo avec moins de monde.

La basilique cathédrale Saint-Marc est la plus importante basilique de la ville. Construite en 828, reconstruite après l’incendie qui ravagea le palais des Doges en 976, elle est, depuis 1807, la cathédrale du patriarche. C’est est une église à coupoles, qui suit le modèle des édifices byzantins : elle forme un plan en croix grecque de 76,5 m de long et 62,6 m de large. Nous la visiterons dans les prochains jours.

Nous voici sur le Grand Canal c’est le plus grand et le plus large des canaux de Venise. Débutant au sud devant le bassin Saint-Marc, il se termine au nord-ouest de la ville, près du pont de la Liberté. Il mesure au total 3,8 km de long pour 50 à 70 m de largeur et 5 à 10 m de profondeur.

Les BOU commencent à avoir fin, ils ont déjà fait des km. Nous trouvons près du Grand Canal un restaurant avec une terrasse. Pour M. BOU ce sera Spaghettis Carbonara. Miam Miam !

Pour Mme BOU la classe ce sera un Risotto.

Nous avons super bien mangé, nous repartons pour découvrir de nouvelles ruelles et sur les portes on découvre de magnifiques poignées.

Oups impasse !

Mais où est donc M. BOU !

Il est là.

Tout est vraiment très beau.

A chaque coin de rue on découvre quelque chose de surprenant, on dirait que cette maison a des yeux.

Même les boutiques de fleuriste sont charmantes.

Les point de vues sont nombreux et on ne sait plus où donner de la tête (ou plutôt de l’appareil photo).

On commence à se diriger vers le quai où se trouve notre bateau. En chemin nous découvrons d’autres canaux encore très différents.

Pour trouver les toilettes (qui sont payantes) le mieux encore de boire un coup, 2 spritz par exemple !

Le moment est venu de récupérer nos valises pour embarquer et nous installer dans notre chambre. Nous sommes accueillis comme des rois. Nous sommes même surclassés.

Après un premier repas gastronomique (cela promet), fin de cette première journée sur le pont supérieur avec un petit Cognac pour un magnifique couché de soleil.

Le lendemain nous nous réveillons sur un bateau qui est à quai près du parc Giardini della Biennale. Idéalement placé pour découvrir nous sommes à moins d’1 km de la place Saint-Marc.

Après un petit déjeuner au top, départ pour notre première excursion, une visite guidée de la ville. Le Giardino della Marinaressa expose des statuts du français Richard Orlinski.

Nous passons devant une rue commerçante très connue à Venise, la via Giuseppe Garibaldi. A cette heure il n’y a encore pas grand monde dans la rue.

Direction l’Arsenal en longeant le canal Rio d’ell’Arsenale. A l’entrée de celui-ci, on y voie la statue du lion de Pirée, initialement installée à Athènes au port du Pirée, cette statue historique de 3 mètre en marbre blanc a été installée à Venise en 1687.

Notre guide nous emmène maintenant dans des quartiers moins touristiques plus représentatifs de la vie de vénitiens. Nous passons par différents quartiers de la ville.

Et nous finissons par arriver au fameux pont de Rialto. C’est l’un des 4 ponts qui traversent le Grand Canal, avec le pont de l’Académie, le pont des Déchaussés, et le tout nouveau pont de la Constitution.

C’est cependant le plus ancien, ce pont en arc de 48 m de long et 22.9 m de large a été construit entre 1588 et 1591.

Nous le franchissons pour une pause dégustation avec spritz.

Ces petites tartines sont excellentes.

Nous nous dirigeons maintenant vers le marché du Rialto, le plus connu de la ville.

C’est la fin de l’excursion, nous avons un peu de temps libre avant d’aller déjeuner sur la bateau. Les BOU en profitent pour faire quelques achats comme des casquettes. En chemin nous passons devant le fameux pont des Soupirs. Construit au début du XVII siècle, ce pont-passerelle couvert comporte 2 couloirs parallèles qui passe au-dessus du Rio de Palazzo o de Canonica, reliant les anciennes prisons aux cellules d’interrogatoires du palais des Doges

Le nom pont des Soupirs suggère le soupir exprimé par les prisonniers conduits devant les juges, lors de leur dernier regard porté sur Venise. C’était donc la dernière image de la liberté pour ceux qui allaient finir leurs jours en prison.

Nous rentrons à pied sur notre bateau, le pont supérieur nous attend pour notre apéro. Ensuite nous déjeunons à notre table réservée pour le séjour, nous nous entendons très bien avec nos 4 camarades de table.

Et c’est partie pour une nouvelle excursion avec une nouvelle guide, cette fois direction la place Saint-Marc pour la visite de la basilique. Mme BOU est sur le pont !

Le temps est entrain de changer, prenons les parapluies ils pourraient servir. Nous avons la place Saint-Marc en point de mire.

Grâce à notre guide, nous passons devant tout le monde pour visiter la basilique. La coupole centrale couvre la croisée des quatre branches, chacune surmontée de sa propre coupole. Les coupoles principales atteignent une hauteur de 45 m. C’est aux liens étroits de la République de Venise avec Byzance que l’on doit ce recours de chaque instant aux modèles de l’art byzantin. L’influence de l’église des Saints-Apôtres de Constantinople semble la plus marquante.

Saint-Marc ne s’inspire donc en aucun cas des constructions italiennes contemporaines, mais demeure strictement fidèle aux formes hiératiques de son modèle. Les ajouts du XIII siècle sont restés conformes à cet esprit des modèles de l’art byzantin, tandis que le XIV siècle voit à Saint-Marc l’introduction délibérée du style gothique.

Le soleil finit par revenir, retour au bateau. C’est vraiment le top cet hôtel flottant.

Les BOU profitent pleinement de ses prestations, dont le all-exclusive sur les boissons et les différentes animations qui peuvent avoir lieux pendant la journée. Ce soir encore le dîner est à la hauteur. Le lendemain nous avons la matinée libre, nous allons découvrir les environs de l’Arsenal.

Puis nous allons marcher le long du Parco delle Rimembranze qui nous permet d’avoir de magnifiques vues sur l’entrée du Grand Canal. Mme BOU repère une statue stupéfiante de la sculptrice américaine Carole A. FEUERMAN, dans un restaurant près du Giardini della biennale. Ce parc est fermé car ils sont entrain de préparer les événements à venir.

Mais c’est déjà l’heure de l’apéro.

Puis du dîner.

Cette après-midi nous allons naviguer jusqu’à l’île de Burano. Elle est située au nord de la lagune. Elle est connue pour sa dentelle et ses canaux bordés de maisons vivement colorées.

Il y a beaucoup de monde mais nous arrivons quand même à trouver des endroits plus calmes. Burano est composée de 4 îlots séparés par 3 canaux. On s’aperçoit que le campanile est très incliné !

Nous avons maintenant rendez-vous pour prendre une navette pour l’île de Murano. Elle est réputée pour sa longue tradition de la verrerie. Nous avons d’ailleurs droit à une démonstration d’un maître verrier.

L’île de Murano fut également célèbre pour ses jardins. S’y retrouvaient entre amis les nobles mais également les artistes, peintres et écrivains qui appréciaient sa douceur et ses parfums. Nous avons un peu de temps libre pour nous balader dans la ville. Voici le campanile de la Basilique Santi Maria e Donato.

Retour à Venise avec la navette qui nous débarque sur quai près de la place Saint-Marc. Notre bateau n’est pas loin. Ce soir c’est la soirée de gala, le personnel a revêtit ces habits de fête.

Les plats sont encore meilleurs que d’habitude (ce n’est pas peu dire). Avec en entrée du foie gras.

Et que dire du dessert avec cette magnifique présentation.

C’est une soirée dansante qui clôture cette magnifique journée. Le lendemain matin nous avons au programme la visite de la ville de Padoue. Nous arrivons avec notre bus sur la Prato della Valle qui est une grande place publique avec île centrale entourée de plus de 70 statues d’anciens résidents de la ville. Notre nous attend sur celle-ci pour commencer la visite.

Nous allons visiter la fameuse Basilique de Saint-Antoine, sur le chemin nous traversons la rivière Businello.

La basilique est la deuxième plus grande église de la ville et la plus visitée. Elle n’est néanmoins pas la cathédrale padouane, titre qui revient au Dôme de Padoue. Elle est dédiée à Saint-Antoine, un frère franciscain portugais du XIII siècle, docteur de l’église.

Son style est hétéroclite avec une façade romane, des coupoles byzantino-vénitienne, une tour conique, des clochers et intérieur gothiques.

Son plan basilical est à croix latine, à 3 nefs et un court transept. Elle comprend 6 chapelles et plusieurs cloîtres. La basilique mesure 115 m de long et 55 m de large. À l’intérieur, la hauteur maximale est de 38,5 m. Le bâtiment est couronné de 8 coupoles, 2 clochers (68 m), et 2 clochers-minarets. La façade mesure 37 m de large et 28 m de haut. Elle se compose de 5 arcs surmontés d’une loggia et d’une balustrade.

Nous continuons maintenant la visite vers le centre ville. Padoue avec environ 210 000 h est la capitale de la province du même nom. La ville est pittoresque, avec un réseau dense de rues à arcades s’ouvrant sur de grandes places et de nombreux ponts traversant les diverses branches du fleuve Bacchiglione qui entoure les anciens murs comme un fossé. Voilà le Palacio della Ragione qui abrite aujourd’hui le marché alimentaire. Construit entre 1218 et 1306 il était autrefois le siège de l’administration et des tribunaux de la ville.

Un peu plus loin on trouve le Palacio delle Debite.

Nous nous dirigeons maintenant vers l’université. L’université de Padoue est une des plus anciennes universités du monde. Elle a été fondée le 29 septembre 1222 par des professeurs et des étudiants ayant fui l’université de Bologne, du fait de l’atteinte aux libertés universitaires et aux privilèges qui avaient pourtant été garantis aux enseignants et à leurs élèves.

Après cette très agréable visite de Padoue, nous repartons pour Venise pour embarquer sur notre bateau et naviguer dans la lagune. Regardez moi cette vue du pont supérieur !

Nous profitons du panorama avant d’aller déjeuner.

Nous naviguons maintenant dans la lagune, nous longeons l’île de Lido.

La superficie de la lagune est d’environ 550 km2, dont 8 % sont occupés par la terre (Venise même et les nombreuses petites îles). Environ 11 % sont en permanence composés d’eau, ou canaux dragués, dont environ 80 % sont des zones marécageuses et marais d’eau salée.

Détente de MME BOU sur un transat avec un petit Cognac. On est pas bien là !

Après plusieurs dizaines de kilomètres sur la lagune, nous remontons maintenant vers Venise.

C’est notre dernière soirée sur le bateau, mais le lendemain les BOU vont encore profiter de leur journée dans la ville avant de prendre leur avion. C’est lundi et il y a beaucoup moins de monde dans les rues. Nous profitons pleinement du Rialto.

Dernier petit café italien pour les BOU.

Dernier regard sur le Grand Canal depuis le Rialto.

Après un déjeuner sur une des places de la ville, nous récupérons nos valises à la gare routière puis nous prenons le bateau pour l’aéroport. En chemin nous découvrons toujours de nouveaux canaux. C’est sans fin.

A très bientôt pour de nouvelles aventures.