Sestrières

Les BOU ont besoin de froid. Direction en BOUMOBILE la station de ski de Sestrières dans les alpes italiennes dans la région du Piémont où nous allons profiter à fond de la montagne. Bonne nouvelle la neige est au rendez-vous car nous sommes à 2000 m d’altitude.

Les BOU participants

C’est parti, direction déjà Laragne dans les Hautes-Alpes pour passer 2 jours avec PAPABOU et Macaron. Comme d’habitude quelques petits arrêts sur les aires d’autoroute. Une bonne bretzel cela fait du bien pour la route. M. BOU adore.

Accueil parfait et balades dans la nature très agréables. Les BOU sont toujours conquis par ces paysages et ce calme, cela change de la région parisienne.

Nous sommes reçu comme des rois. On a plus qu’à mettre les pieds sous la table. Poulet et Côte de bœuf au programme. Voilà M. BOU et son PAPA.

Tout le monde est au top, même Macaron qui nous reconnait, il faut dire que les BOU ont été le chercher quand il était tout petit.

Après 2 jours très agréables nous prenons la route de Sestrières, nous en avons pour un peu moins de 3 h pour rejoindre la station, nous passons par Briançon et le col de Montgenèvre qui culmine à 1850 m. Heureusement pas de neige sur la route. Nous trouvons assez facilement notre hôtel de charme, nous garons la BOUMOBILE pour la semaine et nous récupérons notre clé.

Le personnel est très chaleureux, la chambre est très belle et très spacieuse, nous avons une vue sur la montagne. Tout est parfait. Sestrières est une petite commune de moins de 1000 h située sur le col de Sestrières situé à 2035 m. La neige est au rendez-vous, M. BOU va pouvoir skier.

Nous décidons de partir à la découverte de la ville, nous sommes à moins de 2 km du centre. Cela va nous permettre de faire du repérage pour les restaurants et la location de ski. Petite pause de MME BOU à l’entrée de l’hôtel qui est encore dans sa déco de Noel.

La ville est très moderne par son architecture, c’est une station qui a beaucoup évoluée avec les jeux olympiques de Turin de 2006. Après avoir bien marché le moment est venu de prendre l’apéro. Nous le prenons dans un très bel hôtel un peu à l’écart du centre.

MME BOU ne manque pas de repérer cette magnifique cheminée dans la salle de restaurant. C’est son péché mignon.

Nous tombons par hasard sur un restaurant dans une endroit très isolé de la station et nous ne serons pas déçu, plats très gastronomiques et patron qui parle français très sympathique. MME BOU s’explose avec son cochon de lait et M. BOU avec son excellent pavé de veau.

Le moment est venu de repartir à l’hôtel. MME BOU est prête pour 2 km dans la nuit et le froid cela fait du bien.

Une bonne nuit de sommeil nous attend, réveil tardif pour prendre notre petit déjeuner. Le buffet est parfait et la vue magnifique.

C’est parti pour une journée au grand air, MME BOU ne fera pas de ski, M. BOU loue son matériel et prend son forfait pour aller découvrir le domaine skiable. Il fait beau cela va être super.

Rendez-vous est donné à MME BOU pour déjeuner en bas des pistes. En attendant direction les sommets pour M. BOU, il n’y a quasiment personne, il est tout seul sur le télésiège.

D’en haut la vue est magnifique. Sestrières est dominée au nord-ouest du Mont Fraiteve, 2 701 m, au sud-est du Mont Sises, 2 658 m, de la Pointe Rognosa, 3 280 m, et du Mont Motta, 2 850 m.

Il est déjà midi, MME BOU qui a bien marché est au rendez-vous pour aller déjeuner. Lasagne et Minestrone sont au programme dans une cafétéria au pied des pistes.

Et c’est reparti pour 2 heures de ski, on se donne rendez-vous à l’hôtel pour profiter de la très belle piscine de l’hôtel ainsi que du spa et du hammam.

La journée a été très sportive mais elle n’est pas finie, nous ressortons pour aller manger au centre ville. Il commence à neiger et à faire froid. Pour nous réchauffer nous trouvons un bar très sympathique où nous dégustons une plancha accompagnée de vin. MME BOU est en tenue de combat !

Après une bonne nuit de sommeil, M. BOU est reparti à l’assaut des pistes noires. Il fait moins beau mais les conditions restent agréables.

Le soir nous prenons l’apéro à l’hôtel et découvrons que chaque soir il y a un buffet gratuit très varié. Alors accompagné de Prosecco cela va faire un bon repas pour les BOU. Manque plus que l’allumage de la cheminée pour être aux anges.

Le lendemain le soleil est revenu, la journée s’annonce superbe. M. BOU enchaîne les télésièges et les pistes. Il va monter jusqu’aux sommets situés à près de 2800 m. Et comme on peut le voir c’est pas la foule, surtout en haut sur les pistes noires.

A midi comme tous les jours rendez-vous avec MME BOU pour manger à l’Igloo. Mais où sont donc les skis de M. BOU ?

Après la journée de ski et la détente dans l’espace piscine, direction le centre ville pour prendre un petit cocktail dans un petit bar sympa de la station.

Et puis direction le Kovo pour déguster une pizza, on est en Italie tout de même. Pizza Parma pour M. BOU et Calzone pour MME BOU. L’endroit est très agréable.

MME BOU est équipé pour repartir à l’hôtel. Nous connaissons maintenant le chemin par coeur.

Nous coupons même à travers les pistes pour aller plus vite mais attention au loup garou, quoi que celui-là n’a pas l’air trop méchant.

En rentrant nous découvrons que la cheminée du bar est allumée, ce n’est pas une vraie cheminée mais c’est franchement bien imité. Les BOU profitent de l’instant.

Dernière journée à Sestrières, M. BOU en profite à fond, il va faire plus de 100 km de piste en 4 jours. Il fait toujours très beau.

A midi nous pouvons même manger en terrasse. Sharon BOU déguste sa salade et Kirk BOU ses lasagnes, et oui il faut des forces pour le ski.

Le lendemain nous partons après le petit-déjeuner direction Dijon où nous allons passer une nuit. Nous ne connaissons pas cette ville. Première surprise notre hôtel 4 étoiles parfaitement situé et dans lequel nous sommes surclassés.

MME BOU n’est pas au top elle a mal aux oreilles mais nous sortons quand même pour visiter la ville.