Road Trip Européen

Rien ne vaut un road trip pour découvrir les pays et les villes, cap sur le nord de l’Europe pour les BOU avec un grand tour de 1800 Km qui va nous emmener en France, Luxembourg, Allemagne, Pays-Bas et Belgique. Au programme 2 villes par jour et un hôtel différent tous les soirs. Ce sera la dernière mission de l’ancienne BOUMOBILE, la nouvelle ne va pas tarder.

Les BOU participants

La carte du voyage

Et c’est parti pour ce Road Trip de folie organisé par M. BOU dans les moindres détails. On le retrouve d’ailleurs en pleine concentration sur une aire de l’autoroute de l’est.

Première étape la ville de Verdun où les BOU vont réviser leur histoire, nous arrivons en fin de matinée pour visiter le musée de la Citadelle Souterraine. Nous embarquons dans un petit train pour une reconstitution historique. La citadelle souterraine, ou citadelle basse, est creusée à la fin du XIX ièmes siècle et cumul 7 km de galeries à la fin de la Première Guerre mondiale. Elle sert à la fois de refuge, de poste de commandement et de base de ravitaillement. Le 10 novembre 1920, elle accueille la cérémonie de désignation du Soldat inconnu qui repose sous l’Arc de triomphe à Paris.

Après cette visite très riche historiquement le moment est venu d’aller manger sur les bords d’un affluent de la Meuse dans un restaurant repéré par M. BOU. Nous ne serons pas déçus et comme il fait beau nous aurons droit à la terrasse.

Après une excellent repas nous partons à pied pour la visite de la ville. Peu touchée par la révolution industrielle du XIX ième siècle, Verdun se tourne aujourd’hui vers le tourisme de mémoire. La ville possède de nombreux vestiges militaires dus à son histoire de place forte, ainsi que plusieurs lieux de mémoire de la Grande Guerre. La ville compte également un riche patrimoine religieux en tant que siège de l’évêché depuis le IV ième siècle.

La ville d’environ 40000 h avec la banlieue est idéalement située pour les touristes du Benelux, elle est seulement à 40 km de la frontière belge et 50 du Luxembourg. L’Allemagne n’est pas loin non plus avec 80 km.

Voici le monument à la Victoire et aux Soldats qui se trouve au centre ville. Il a été dessiné par Léon Chesnay et Louis-Alfred Berthémy, les sculptures sont réalisées par Jean Boucher, l’édifice a été construit à partir de 1926 et inauguré le 23 mars 1929.

Direction maintenant notre hôtel situé à l’extérieur de la ville pour prendre notre chambre. Il n’est pas très loin du mémorial de Verdun que nous allons visiter.

C’est un musée consacré à l’histoire et à la mémoire de la bataille de Verdun de 1916. Créé en 1967 à l’initiative du Comité National du Souvenir de Verdun, le musée est alors un lieu de mémoire pour les anciens combattants de la Première Guerre Mondiale. De fin 2013 à début 2016, le Mémorial ferme pour des travaux de rénovation et d’agrandissement.

Le 21 février 2016, il rouvre à l’occasion du centenaire du début de la bataille de Verdun. La scénographie du musée est modernisée et plus pédagogique, et le conflit est désormais présenté sous un point de vue franco-allemand. Les BOU sont conquis par ce musée très émouvant.

Nous avons encore le site incontournable Ossuaire de Douaumont à découvrir et c’est à pied que nous nous y rendons. Et quand nous y arrivons là c’est vraiment très impressionnant.

C’est un monument à la mémoire des soldats de la bataille de Verdun de 1916. L’ossuaire est conçu au lendemain de l’armistice de 1918. Inauguré le 7 août 1932 par le président de la République, il abrite les restes de 130 000 soldats inconnus, Français et Allemands. Il est le lieu d’un des symboles de l’amitié franco-allemande.

En face de l’ossuaire, la nécropole nationale de Douaumont rassemble 16 142 tombes de soldats français, majoritairement catholiques, dont un carré de de 592 stèles de soldats musulmans. Le cimetière militaire contient également deux mémoriaux respectivement consacrés aux soldats de confessions juive et musulmane.

Nous rentrons maintenant à notre hôtel pour profiter de l’unique piscine du roadtrip. Le soir le dîner est une excellente surprise gastronomique. Le lendemain direction le Luxembourg. Arrivée des BOU dans la ville, toujours au taquet.

Le Grand-Duché du Luxembourg compte environ 600000 h, et s’étend sur une superficie de 2 586 km2, faisant de lui l’une des plus petites nations souveraines d’Europe. La capitale Luxembourg compte quand à elle environ 120000 h. C’est partie pour une petite visite de la ville.

Les débuts de la ville remontent à l’époque romaine. Après avoir été surnommée « la Gibraltar du Nord » en raison de sa forteresse, elle est dite aujourd’hui le « Cœur vert de l’Europe» en raison de sa verdure et de par le fait que Luxembourg est l’un des trois sièges des institutions de l’Union européenne, abritant ses institutions juridictionnelles et financières. Elle est également réputée pour être la 5 ième place financière du continent.

Mais ce n’est pas tout cela, marcher ça creuse, nous trouvons sur notre chemin à petit restaurant qui a l’air sympathique, vin et jambon au programme. M. BOU est aux anges.

Après ce pur moment de bonheur le moment est venu de reprendre la route pour un nouveau pays et une nouvelle ville. Direction Trèves en Allemagne pour notre prochaine étape. Notre hôtel est situé près des vignes (la région de la Moselle est connue pour ses vins blancs et ses cépages de Riesling) et c’est comme toujours à pied que nous allons découvrir la ville.

Après 45 min de marche nous arrivons à l’entrée du centre ville et nous découvrons la magnifique Porta Negra. C’est une porte fortifiée d’époque romaine construite en blocs de grès qui sont assemblés sans ciment. Monument emblématique de la ville de Trèves, elle est une des plus anciennes portes de ville d’Allemagne. Elle a été construite au cours de l’hiver 169 – 170 après JC.

Il commence à prévoir mais ce n’est pas cela qui va empêcher les BOU de visiter le ville. On sort les parapluies et on y va. Voici la place centrale (place du marché) où nous ne manquerons pas de prendre un apéro par la suite. En plus de ses nombreux commerces elle possède une croix de syénite érigée en 958 et une fontaine de Saint-Pierre.

La pluie nous pousse à l’intérieur de l’imposante cathédrale Saint-Pierre (Trierer Dom). Construite entre 1235 et 1270, elle est la plus ancienne d’Allemagne. Son histoire pluri-séculaire est rendue visible par l’assemblage, sur les façades de l’édifice, de styles architecturaux d’époques différentes. Il continue à pleuvoir alors le moment est venu de se mettre à l’abris et de profiter du vin blanc local.

Après un dîner dans un restaurant italien, retour à l’hôtel pour une nuit bien méritée. Le lendemain nous prenons la route direction la ville de Bonn. Nous trouvons dans l’ancienne capitale de l’Allemagne de l’ouest la maison de Beethoven au 20 de la Bonngasse. Elle a été construite autour de 1700 et la famille y a emménagé en 1767.

Petit tour de la ville d’environ 310000 h qui se trouve au bord du Rhin. Elle a un statut de ville fédérale ce qui est unique dans le pays. Encore presque la moitié des ministères possèdent leurs sièges principaux à Bonn. Elle abrite le siège de sociétés comme la Deutsche Telekom et la Deutsch Post.

Nous nous dirigeons sur la place centrale pour manger en terrasse, exceptionnellement ce sera un petit hamburger pour les BOU. La statue de Ludwig van Beethoven trône aussi sur cette place, le compositeur et pianiste est né à Bonn en 1770 et mort à Vienne en 1817.

La journée est loin d’être finie, direction maintenant la ville de Cologne et dans un premier temps notre superbe hôtel situé au bord d’un étang. Avec environ un 1 Mh, Cologne est la plus grande ville du Land et la 4 ième ville d’Allemagne derrière Berlin, Hambourg et Munich. En avant vers le centre ville en passant par la place Hahnentorburg avec ses tours construites entre 1180 et 1220. Fondée par les Romains, Cologne est la plus ancienne des grandes villes allemandes, ce dont témoigne un important patrimoine antique.

Nous continuons notre chemin pour nous diriger vers le centre, il ne pleut presque plus et il se dégage de cette ville une ambiance très agréable.

Et les BOU sont très beaux avec leurs parapluies.

M. BOU toujours en tee-shirt, on reconnait bien là l’homme de l’est.

Nous apercevons au loin l’imposante cathédrale. C’est une église catholique gothique ainsi que la cathédrale de l’archevêché de Cologne. Avec ses 157 m de haut et ses 533 marches, elle est la deuxième plus haute église d’Allemagne et du monde pour ses tours, après l’église principale d’Ulm. C’est le monument le plus visité d’Allemagne.

Il y a de plus en plus de monde et surtout beaucoup de touristes, nous approchons des bords du Rhin où l’on peut voir les bateaux de croisière. C’est aussi un endroit très sympathique avec de nombreux restaurants. D’ailleurs c’est l’heure de l’apéro.

Nous avons beaucoup marché et repartons vers notre hôtel, en chemin nous tombons sur restaurant italien qui attire notre regard et nous ne serons pas déçus. La clientèle locale cela ne trompe pas. Le lendemain c’est un autre pays qui nous attend : les Pays-Bas. Après un excellent petit-déjeuner et un petit tour d’étang, direction la ville d’Eindhoven.

Avec environ 210000 h, il s’agit de la cinquième ville du pays. Petite pause déjeuner dans un pub avant de nous installer dans notre hôtel au style très moderne. Voilà d’ailleurs la chambre aux couleurs et au style très épurés.

Puis c’est parti pour la découverte de la ville, nous commençons par la visite du musée Philips.  C’est une société de technologie qui fait partie des plus grands groupes en matière d’électroménager, d’équipement médical et d’éclairage au monde. Elle emploie plus de 110 000 personnes dans plus de 100 pays. Elle a été fondé en 1891 par les frères Gerard (1858-1942) et Anton Philips (1874-1951) à Eindhoven.

La ville est très agréable et possède une architecture très moderne. A chaque coin de rue des surprises sont possibles. La verdure est très présente aussi bien au niveau des bâtiments que des parcs qui bordent la ville.

Et les musées ne sont pas en reste, voici le musée Van Abbe. C’est un musée d’art moderne et contemporain fondé en 1936. Il est parfaitement intégré à la nature.

Comme toujours en Hollande les places sont des centres de vie très importants avec de nombreuses terrasses. Et en plus il fait beau. Ce soir c’est à cet endroit que les BOU dîneront.

Après une bonne nuit de sommeil, nous reprenons la route vers le nord avec un premier arrêt à Nimègue. C’est une ville d’environ 170 000 h, près de la frontière allemande. C’est la plus ancienne ville des Pays-Bas, ancien camp romain. elle fait partie de l’eurorégion RhinWaal créée en 1973.

Après avoir trouvé un parking nous pouvons explorer la ville, nous commençons par le très beau parc de Kronenburgerpark.

Nous entrons maintenant dans le centre ville qui est vraiment charmant. Nimègue tient son nom de Noviomagus qui signifie « nouveau marché » en langue celtique. De 71 à 103 la ville fut la garnison de la légion X Gemina. La ville était importante au IX ième siècle. Elle fut agrandie et embellie par Charlemagne, mais ravagée par les Vikings en 881.

Il y a des petites ruelles dans tous les coins nous descendons maintenant vers le fleuve Waal pour le longer par les quais. Puis nous remontons par le parc Valkhof.

Nous avons bien marché, petite halte apéro avant de prendre la route vers le nord des Pays-Bas. MME BOU apprécie et profite de l’instant.

Nous avons maintenant près de 200 km pour atteindre la ville de Groningen, le point haut de notre Road trip. La ville compte environ 200000 h, ce qui en fait une des 10 plus grandes villes des Pays-Bas. La vie économique repose principalement sur les services, notamment les services commerciaux. C’est aussi une ville étudiante, c’est donc la ville la plus jeune du pays. Nous arrivons en début d’après-midi pour nous installer dans notre superbe hôtel.

Pas le temps de souffler, les BOU n’ont pas encore eu leur cota de marche à pied aujourd’hui. Direction le centre ville qui est entièrement encerclée par des canaux.

Nous entrons maintenant à l’intérieur de la ville. Il y a beaucoup de monde en plus c’est la fête foraine sur la place centrale. Les BOU préfèrent le calme et nous trouvons sur notre chemin ce magnifique quartier de Provinciehuis.

Et voici la tour Martini d’architecture gothique d’une hauteur de 97 m. Elle est située sur la grande place (Grote Markt). Elle a été construite entre 1469 à 1482.

Direction maintenant le quartier des universités en passant par Prinsentuin. C’est un jardin construit dans le style de la Renaissance. On retrouve les maisons typiques hollandaises qui ont des portes relativement imposantes et de grandes fenêtres.

Retour vers l’hôtel en passant par les rues commerçantes, à certains endroits on se croirait à Amsterdam. Avec 38 % des déplacements effectués à vélo (contre 22 % dans la capitale, Groningue est une des villes néerlandaises où le cyclisme est le plus développé.

Le soir nous dînons à l’hôtel, le restaurant est très moderne et les plats proposés sont pour le moins surprenants.

Le lendemain direction le sud la prochaine étape Amersfoort une ville charmante d’environ 150000 h près d’Amsterdam. Située au carrefour de 2 lignes de train parmi les plus grandes du pays, c’est un des principaux nœuds ferroviaires des Pays-Bas.

Voici la Koppelpoort, c’est une porte-pont médiévale qui permet d’enjamber le fleuve Eem. Achevée vers 1425, elle est un exemple notable de l’architecture défensive médiévale. Elle fait partie de l’enceinte secondaire de la ville qui a été construite entre 1380 et 1450.

Cette ville est très agréable et le temps magnifique nous trouvons une terrasse sur la rue principale pour manger une soupe. Et oui il fallait que les BOU goûtent cette spécialité.

Le moment est venu de repartir, direction la ville de Rotterdam. Nous avons un peu de mal à trouver notre hôtel qui se trouve dans des nouveaux quartiers près du pont Erasmus. Notre chambre se trouve dans un patio qui donne sur un espace détente, c’est hyper moderne.

La BOUMOBILE est garée nous pouvons partir à la découverte de la ville. Avec environ 1.5 Mh avec l’agglomération, c’est la deuxième ville des Pays-Bas en nombre d’habitants après Amsterdam. Nous empruntons le pont Erasmus pour aller vers le centre ville. Ce pont à haubans a été achevé en 1996. Il fait 802 m de long avec un pylône asymétrique de 139 m de haut.

Nous longeons les quais et découvrons de magnifiques endroits comme ce petit port de plaisance. Les architectures se mélangent et reflètent bien les atouts de cette ville aux multiples facettes. Rotterdam est le 8 ième port mondial et le 1 er port européen, ses infrastructures portuaires s’étendent sur près de 42 km. 

Nous continuons vers le Het Park que les BOU traversent avec entrain. C’est un des poumons verts de la ville qui borde la Meuse, il se compose de 2 parties : la partie est, à l’origine une propriété de campagne de J. Valckenier, est arrangée par l’architecte-paysagiste Zocher en 1852-1863, et la partie occidentale, qui était, jusqu’en 1866, la propriété de J. A., Nottebohm, et a été rattachée au parc en 1886.

En sortant du parc nous passons par le quartier des musées avant de rejoindre les rues commerçantes. Nous sommes aussi pas loin des universités et cela se voit, la jeunesse est partout.

Direction maintenant la fameuse maison cubique en passant par de petits canaux, tout rappelle ici la mer et les activités portuaires. La rue Wijnhaven nous mène directement au bassin Oudehaven où se trouve la maison.

C’est un endroit très touristique et les BOU ne manquent pas d’immortaliser leur venue avec classe. Les maisons cubiques sont un ensemble de maisons innovantes en forme de cubes inclinés, construites dans les années 1970 à Rotterdam et à Helmond d’après un plan de l’architecte néerlandais néerlandais Piet Blom (1934-1999).

La tradition veut que les BOU mangent au moins une fois dans un restaurant indien lors des voyages qu’ils organisent, ce sera au 91 Spice, restaurant renommé près de la maison cubique. Nous n’avons pas de réservation mais nous réussissons quand même à avoir une table. Après cet excellent repas retour à l’hôtel par les quais, le météo de fin de journée est très agréable et MME BOU se sent pousser des ailes pour une 100 m d’exception.

Que de kilomètre fait encore à pied aujourd’hui, les BOU tiennent la forme. Nous clôturons la journée par un petit visionnage des dents de la mer sur grand écran dans notre magnifique chambre avant une bonne nuit de sommeil bien méritée. Le lendemain nous quittons les Pays-Bas pour la Belgique avec la ville d’Anvers.

La circulation est très dense et il y a des travaux dans tous les sens, nous finissons pas trouver un parking pour nous garer et commencer la visite de la ville.

Voici la tour des Paysans, gratte-ciel de 97 m dont la construction commença en 1931, c’était un projet révolutionnaire car c’était le seul gratte-ciel de l’époque sur le continent européen.

Nous remontons l’artère principale de la ville jusqu’à la grande place qui date du moyen-âge. On y trouve l’hôtel de ville, les maisons de guilde, la fontaine Brabo et une statue créée en 1887 par Jef Lambeaux (Silvius Brabo est le légendaire soldat romain qui tua le géant Druon Antigone à Anvers).

Les maisons de guilde d’origine ont été détruites dans l’incendie de 1576. Elles ont été reconstruites dans le style de la Renaissance flamande, mais ont été remaniées à nouveau au 19 ème siècle, ce qui a abouti aux maisons richement décorées actuelles. A noter les belles statues sur les bâtiments de guilde

Nous voulons voir le château mais il est complètement en reconstruction, décidément c’est compliqué dans cette ville de ne pas tomber sur des travaux. Nous décidons de manger en terrasse avant de reprendre la route pour la France. En avant vers Lille où une autre BOU nous attend. Après une petite marche sympathique à partir de notre hôtel, nous dégustons du Homard près du parc Jean-Baptiste Lebas. On se régale !!!

Retour à notre hôtel pour une bonne nuit de sommeil. Le lendemain après notre petit déjeuner petite marche matinale pour les BOU, nous sommes idéalement placé en centre ville, le temps est superbe.

Le road trip n’est pas fini direction une nouvelle fois la Belgique pour la découverte de la ville de Gand. Nous embarquons un nouveau BOU pour cette visite. Avec environ 450000 h avec l’agglomération c’est la deuxième ville de Belgique.

Aujourd’hui, Gand est la première ville étudiante de Belgique avec une université, de nombreuses hautes écoles et établissements d’enseignement supérieur, elle est devenue un centre de pointe dans de nombreux domaines, dont les biotechnologies.

Son centre piétonnier est connu pour son architecture médiévale, comme le château des Comtes du XIIe siècle et le Graslei, une rangée de maisons de corporations à proximité du port sur la Lys.

L’église Saint-Nicolas est un des plus anciens et des plus imposants édifices de la ville. Commencée au début du  XIII ième siècle pour remplacer une ancienne église romane, la construction a duré tout le siècle dans le style architectural particulier gothique scaldien.

Nous mangeons dans un restaurant renommé de la ville, tous les BOU apprécient le moment.

Le château des comtes, qui date du moyen-âge est un des hauts lieux touristiques de la ville. Il renferme une collection d’objets de l’époque (armes et armures), une salle de tortures, une crypte, un donjon, des oubliettes, une étable et les pièces de résidence des comtes.

Après un dernier moment très convivial chez les BOU lillois, cette fois le road trip se termine, nous repartons le lendemain pour Paris. A très bientôt pour de nouvelles aventures.