Innsbruck

Pour leur premier voyage de l’année, destination la montagne pour les BOU. Cap sur l’Autriche et plus précisément la ville d’Innsbruck dans le Tyrol. La semaine va être sous la signe de la détente, du grand air mais aussi de la marche en forêt et du ski. Le programme va être très varié et va nous faire découvrir une région splendide et très agréable.

Les BOU participants

Comme souvent notre voyage commence à CDG, terminal 1. Nous avons une escale à Francfort car il n’y a pas de vol direct Paris-Innsbruck. Le timing est serré, nous avons seulement une heure de battement en Allemagne. Et effectivement cela va être très juste, nous serons les derniers à embarquer, hélas nos valises n’auront pas le temps de suivre mais pas de soucis elles arriveront par le vol du soir et nous les retrouverons directement dans notre chambre d’hôtel.

Les BOU ont choisi un superbe hôtel très typique dans le village de Lans à quelques kilomètres d’Innsbruck pour être au calme et profiter de la nature, Gasthof (Auberge) Waltz est vraiment ce qu’il nous fallait.

Nous sommes en demi-pension, et nous prenons le soir notre premier repas, très copieux avec 3 entrées, 1 plat et 1 dessert. Il va falloir que les BOU fassent du sport et cela va être la cas dès le lendemain avec près de 17 km de marche.

Après une excellente nuit et un petit déjeuner très varié, direction Innsbruck à pied en passant par la forêt et les multiples chemins de randonnée. Le temps et les paysages sont magnifiques et nous sommes en grand air. Nous partons d’environ 867 m pour descendre à 574 m en quelques kilomètres, bonjour le dénivelé. On avait dit sportif.

Sur notre chemin nous avons des points de vue incroyable et nous apercevons le tremplin de Bergisel.

C’est l’un des tremplins les plus importants de la coupe du monde de saut à ski. Il accueille chaque année la troisième étape de la Tournée des 4 tremplins. La première compétition officielle s’est tenue en 1920 sur une construction en bois, le tremplin a été remodelé en 1964 afin d’être le gros tremplin des jeux olympiques d’hiver de 1964, Il a aussi été utilisé lors des jeux olympiques d’hiver de 1976.

Après une très bonne orientation de M. BOU nous atteignons après un peu plus d’une heure l’entrée d’Innsbruck. Nous passons devant l’Abbaye puis la basilique de Wilten.

Lieu d’un pèlerinage dédié à Notre-Dame des Quatre Colonnes, cette église fut construite de 1751 à 1756 en style baroque et rococo. Elle a été érigée en basilique en 1957.

Nous remontons le boulevard Leopoldstraße et découvrons la ville. Innsbruck est la deuxième plus grande ville d’Europe dans cette situation (dans une vallée au cœur des Alpes), après sa jumelle alpine Grenoble. Elle est la capitale du Land du Tyrol, et est traversée par la rivière l’Inn. Elle est la cinquième ville d’Autriche du point de vue de la population, elle compte près de 190 000 h avec son agglomération.

Avant d’entrer dans Leopoldstraße nous passons devant le monument Triumphpforte. C’est un arc de triomphe. Située à l’extrémité sud de Maria-Theresien-Straße. Elle a été construite sur ordre de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche à l’occasion du mariage de son fils Léopold avec l’Espagnole Marie-Louise au milieu du 18 ième siècle.

Voici la colonne Sainte-Anne. C’est une colonne commémorative. Elle mesure 13 m de haut avec à son sommet une statue de la Vierge Marie. Elle a été construite en 1706 pour remercier Sainte-Anne, figurée par l’une des quatre statues de saints présents sur son socle, de la libération du Tyrol le 26 juillet 1703.

Nous arrivons maintenant dans le centre historique de la ville. Quelque soit notre champ de vision, la montagne est omniprésente. Nous étions bien seule dans la forêt mais les touristes sont bien là.

Direction le Petit Toit d’Or. C’est un balcon de style gothique symbole de la ville d’Innsbruck. Son nom vient de son toit composé de 2657 bardeaux de cuivre dorés à l’or fin. Adossé à l’ancien palais ducal de Frédéric IV de Habsbourg dans la vieille ville, ce balcon fut commandé à Niklas Türing le Vieux par l’empereur Maximilien 1 er en 1500. La façade du balcon est richement décorée de reliefs représentant les blasons des 8 pays de l’empereur Maximilien.

De cette loggia, l’empereur pouvait à la fois se montrer au peuple et avoir une vue sur la place et ses spectacles ou autres manifestations qui pouvaient s’y dérouler.

Il commence à faire faim et soif pour les BOU ils aperçoivent un endroit qui à l’air très sympathique une Speckeria Tyrolienne. Et hop comme c’est la pause avec une magnifique assiette de charcuterie accompagnée de vin blanc et de Bretzel. Les BOU sont comblés.

Après cet excellent repas les BOU sont requinqués près à marcher encore des kilomètres. Nous nous dirigeons vers le parc Horfgarten qui nous offre une vue imprenable sur la montagne. A la sortie du parc nous somme face à l’Inn. C’est une rivière longue de 517 km qui prend sa source dans les Alpes Suisses et parcourt la Suisse, l’Autriche et l’Allemagne. Elle termine son cours à Passau pour se jeter dans le Danube (fleuve que les BOU connaissent bien).

Nous longeons le fleuve pour arriver au Palais des congrès où se trouve le Nordkette Cable Car que nous prendrons le dernier jour. C’est un funiculaire qui permet d’atteindre le téléphérique de Nordkette.

Nous continuons pour arriver sur un point de vue du célèbre quartier des maisons colorées d’Innsbruck qu sont en parfait état et qui donne avec les montagnes en arrière plan une carte postale idéale.

Les BOU ont toujours la pêche et vont repartir vers leur hôtel à pied en traversant la forêt mais cette fois un petit détour va les amener sur un lieu surprenant. Un cimetière d’anciens combattants de la Seconde Guerre Mondiale appelé Tummelplatz.

Nous finirons pas nous y retrouver (en testant différents itinéraires qui pourront nous servir par la suite) et arriver à notre hôtel. Quelle magnifique journée. L’apéro nous attend ainsi que notre repas du soir toujours aussi copieux. Les BOU vont bien dormir. Tiens revoilà M. CARIBOU.

Le lendemain nous sommes en pleine forme pour la visite du parc Swarovski. Nous réservons un taxi pour nous rendre à la gare centrale où notre bus nous attend pour nous amener à Wattens à quelques kilomètres à l’est d’Innsbruck. Les mondes de Cristal Swarovsk ont été ouverts en 1995 à l’occasion du centenaire de l’entreprise. L’artiste multimédia André Heller a ainsi conçu un lieu unique dédié à l’imagination.

Depuis mai 2015, une nouvelle ère d’émerveillement s’est ouverte dans les Mondes de Cristal Swarovski. Les étincelantes Chambres des Merveilles ont été réaménagées et agrandies.

Tout autour du Géant, un lieu ouvert de nature cristalline nous attend. On se laisse enchanter par l’étincelant Nuage de Cristal qui flotte au-dessus du Miroir d’Eau.

Les BOU découvrent avec émerveillement cet endroit et profite du temps vraiment exceptionnel. Ils nous restent une 1 h avant de reprendre notre bus, c’est l’heure de l’apéro, un verre (ou 2) de vin blanc au soleil ne nous fera pas de mal.

Arrivée à Innsbruck, nous avons un petit creux, nous mangeons une sandwich avec du pain bretzel, excellent. Petit arrêt dans un supermarché pour acheter des petites bouteilles de schnaps pour la route (ou plutôt la marche). Les BOU toujours aussi sportifs remontent vers leur hôtel à pied. Cette fois ils coupent le fromage en empruntant des chemins de traverse (MME BOU apprécie le dénivelé !). Encore une journée très intense qui se termine en beauté par un repas très typique. Nous sommes comme des coqs en pâte, le personnel commence déjà à nous connaître.

Le lendemain matin il fait beaucoup plus froid et on attend de la neige. Chouette les BOU attendaient cela avec impatience. Après notre petit déjeuner direction le village d’Igls par le chemin qui longe le Tramway. Et oui il y a un tramway qui relie les villages à Innsbruck mais il ne circule pas jusque là en hiver. Même sous le brouillard les paysages sont très beaux.

Il y a beaucoup plus de commerces à Igls qu’à Lans car avant c’était le point de départ d’un téléphérique qui amenait à la station de ski. Mais aujourd’hui le départ du téléphérique est plus haut. Il neige enfin.

Après une marche très active dans les alentours et même un retour à nôtre hôtel. Nous nous arrêtons dans un restaurant pour manger. Des plats très typiques nous attendent comme ces raviolis autrichiens au fromage.

Les BOU ont bien mangé et bien bu, ils peuvent reprendre la marche. Encore une journée très sportive qui s’achève par une très bonne ambiance.

Nouvelle journée qui s’annonce ensoleillée et chaude. M. BOU voulait absolument faire un peu de ski, direction la station à pied (plus précisément Patscherkofel Cable Car Lower/Valley Station) pour louer du matériel et prendre le forfait. MME BOU reste en bas au soleil, elle a de quoi s’occuper.

Pour sa première montée M. BOU est tout seul dans le petit téléphérique et en haut à près de 2000 m d’altitude le décor est magnifique et le spectacle grandiose.

C’est parti M. BOU n’a pas perdu la main, il chausse les ski direction une piste bleue pour commencer mais très rapidement c’est les pistes rouges et noirs qui l’intéressent. D’autant plus qu’il y a une des pistes des jeux olympiques dans cette station. C’est super il n’y a quasiment personne sur les pistes et la neige est excellente.

M. BOU rejoint MME BOU en bas sur la terrasse du restaurant pour un petit repas. Après avoir skié quelques heures et descendu près de 10 pistes, nous profitons de l’endroit en dégustant un Cognac. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi à la fermeture de la station. Le lendemain nous repartons à pied et toujours à travers la forêt vers Innsbruck pour prendre le Nordkette Cable Car.

Le funiculaire futuriste de la Hungerburgbahn, conçu par la célèbre architecte Zaha Hadid, transporte les visiteurs depuis le centre-ville jusque sur le haut plateau d’Innsbruck. Là, les voyageurs changent pour la Seegrubenbahn (téléphérique) à 1905 m et une station plus loin, ils prennent la Nordkettenbahn (téléphérique) qui monte au Hafelekar à 2269 m.

Le temps est splendide, les BOU sont aux anges. Nous avons une vue impressionnante sur le massif du Karwendel et aussi une vue plongeante sur Innsbruck. Après avoir bu un petit verre de vin dans le refuge du sommet, nous redescendons à Seegrubenbahn pour manger un petit encas (pâtes à la tomate) puis pour prendre un bain de soleil.

L’endroit est très agréable, il y a quelques télésièges et quelques pistes, les skieurs peuvent venir boire un coup dans un Icebar. Il y a même un bar dehors avec musique à gogo. C’est déjà notre dernier jour, petite passage au supermarché pour acheter quelques bricoles puis nous remontons une dernière fois à pied vers notre hôtel (on commence à bien connaître le chemin mais à chaque fois c’est toujours un peu différent. C’est notre dernier repas, comme toujours très riche et très copieux.

Le lendemain nous prenons notre temps, après notre petit déjeuner un taxi nous attend, direction l’aéroport et notre vol de retour qui décolle en début d’après-midi, comme à l’aller nous passerons par Francfort.

Cette fois pas de problèmes de valise, elles sont bien arrivée à CDG. Quel belle destination, ce n’est pas MME BOU qui dira le contraire, à bientôt pour de nouvelles BOUAVENTURES au Japon.