Amsterdam

Comme l’année dernière les BOU vont finir l’année par une capitale européenne qu’ils n’ont pas encore faite ensemble. Ce sera Amsterdam, le froid et la neige seront au rendez-vous mais cela ne les empêchera pas de découvrir cette très belle ville si particulière. Mais nous allons aussi visiter ses alentours avec les villages d’Edam et Volendam sans oublier les moulins de Zaanse Schans. C’est avec la BOUMOBILE que nous allons rejoindre la capitale des Pays-Bas.

Les BOU participants


Après 500 km et quelques heures de route nous arrivons dans la banlieue d’Amsterdam où se trouve notre hôtel 4 étoles. C’est exactement le style que nous recherchions, moderne et chaleureux. Après avoir pris notre chambre nous prenons l’apéro devant une magnifique cheminée centrale, bien que ce soit un faux feu il est est vraiment très chaleureux. Pour cette première soirée nous mangeons à l’hôtel et nous ne serons pas déçus.

Le programme du lendemain est intense alors au lit pour être pleine forme. Après un excellent petit-déjeuner, nous nous habillons chaudement pour la découverte de la ville, il y a un ressenti de -6°C. Nous partons à pied pour le centre en passant par le Westerpark. Arrivée au bout de celui-ci nous pouvons suivre les canaux pour arriver dans le centre.

C’est la commune la plus peuplée et la capitale du royaume des Pays-Bas, bien que le gouvernement ainsi que la plupart des institutions du pays siègent à La Haye. Elle compte près de 850 000 h appelés Amstellodamois, La grande banlieue appelée Randtad compte quand à elle près de 7.1 Mh.

Nous sommes tout de suite dans l’ambiance avec tous ces vélos. C’est vraiment la carte postale de la ville. Il est encore tôt et il n’y a pas trop de monde encore. C’est vraiment une ambiance très agréable pour les BOU.

Nous marchons déjà depuis plus de 3 heures, l’architecture de la ville est vraiment surprenante. Nous cherchons un lieu en particulier : le béguinage, activation de google pour le trouver car il est bien caché.

Il y a plein de petites ruelles dans ce quartier de Nieuwezijde (c’était le nom de l’une des deux parties de la ville médiévale d’Amsterdam, située à l’ouest de l’Amstel, et du côté de Nieuwe Kerk).  mais nous finissons par trouver ce que nous cherchions. C’est l’une des plus anciennes cours intérieures de la ville. Composée d’un ensemble de bâtiments, dont la plupart sont aujourd’hui des habitations privées, le béguinage abrite également l’Église réformée anglaise d’Amsterdam construite au XIV ième siècle, qui sert de chapelle, ainsi que la plus vieille maison de la ville encore debout, la « Maison de Bois »construite vers 1528. La dernière béguine à y avoir habité est morte le 23 mai 1971.

Les BOU adorent ces endroits cachés et un peu mystérieux. Nous continuons la visite de la ville par l’artère principale de Rokin, nous longeons le boulevard jusqu’à la gare centrale Station Amsterdam Centraal . Elle a été construite entre 1881 et 1889.

La gare compte 6 quais, accessibles par trois couloirs transversaux, situés sous onze voies pour passagers. Il y a au total 15 voies. Elle est l’extrémité nord de la ligne à grande vitesse HSL-Zuid, qui relie Anvers à Amsterdam, desservie par des trains Thalys et Eurostar.

C’est devant la gare que nous récupérons nos titres transports pour nos futurs déplacements. Nous faisons aussi du repérage pour la croisière du soir, l’embarcadère n’est pas très loin. Nous rentrons maintenant dans l’hyper centre où se trouve le quartier rouge de la ville.

Il y a énormément de charme dans cette ville avec des surprises à chaque coin de rue (ou plutôt de canal). Les canaux s’étendent sur un total de plus de 100 km, avec quelque 1 500 ponts qui les traversent, reliant environ 90 îles.

Les 3 principaux canaux sont le Herengracht, le Prinsengracht et le Keizergracht. Construits aux XVII ième siècle pendant l’âge d’or Néerlandais, ils forment ce que l’on appelle la « courbure d’or ». Le 14 juin 2010, les canaux d’Amsterdam ont obtenu le label patrimoine mondial de l’Unesco.

Nous commençons à avoir faim et justement nous avions repéré un restaurant indien sur le boulevard Rokin. Nous ne dérogeons pas à la règle, au moins un repas indien dans un BOUVOYAGE. Après un excellent repas les BOU sont en pleine forme pour continuer la visite. Nous prenons le Tramway 24 à la gare centrale direction le marché au fleurs.

Le marché aux fleurs se trouve le long d’un des plus anciens canaux d’Amsterdam : le Singel. A la pointe de la vieille ville près de la place Rembrandtplein. Il fut pendant longtemps un marché flottant : Les marchands venant s’amarrer à la berge le long du marché. C’est un endroit très agréable, les BOU y dégotent quelques souvenirs. Nous continuons vers le sud et le quartier des musées. Dans cette ville l’ancien et le moderne se côtoients très souvent.


Nous longeons la canal le plus au sud du centre ville. On découvre le long de celui-ci des demeures de toute beauté.

Nous arrivons au Rijksmuseum qui regroupe des œuvres de Rembrandt et de Vermeer. Edifice du XIX ième siècle avec des chefs-d’œuvre de la peinture hollandaise, de l’âge d’or et des collections d’art européen. Le quartier des musées accueille aussi le musée Van Gogh, le Stedelijk Museum, dédié à l’art moderne.

Nous passons à l’intérieur du Rijksmuseum et nous sortons de l’autre côté. Nous arrivons dans le parc Museumplein où se trouve le marché de Noël de la ville. L’ambiance plait beaucoup aux BOU avec des brasero qui donnent de la chaleur et les odeurs de la fête.

Nous commençons à être fatiguer, nous avons fait déjà près de 15 km à pied. Le moment est venu de prendre le métro pour aller nous reposer un peu à notre hôtel. Ce soir nous ressortons pour une croisière pizza sur les canaux de la ville. Nous prenons notre bateau restaurant en face de la gare. C’est parti pour 1H30 avec vin à volonté et pizza à la carte. Les BOU apprécient beaucoup ce moment, les bâtiments sont magnifiquement illuminés et nous découvrons cette vie si particulière des canaux avec de nombreuses péniches habitées.

Retour en métro, la journée a été longue, une bonne nuit de sommeil et le lendemain nous allons à la découverte de la campagne environnante. Nous avons rendez-vous au pied de la tour ADAM pour notre petit circuit. Pour y aller nous devons prendre le ferry gratuit qui se trouve derrière la gare centrale.

Nous avons le temps de boire un petit café dans un musée près de la tour. Mais nous sommes pas au bon endroit, un chauffeur finit par nous amener à notre guide.

Elle parle un peu français cela s’avérera très agréable pour la visite, le reste du groupe est composé d’américains et d’indonésiens. Direction notre mini bus pour le début de notre découverte de la région. Notre première destination sera Edam. Il y a un brouillard très dense et cela va durer toute la journée, les BOU aiment car cela donne avec le froid ambiant un charme certain à cette découverte de la Hollande.

Elle fait partie de la municipalité d’Edam-Volendam, à quelque 20 km au nord-est d’Amsterdam. Historiquement ville franche depuis 1357, elle prospère grâce à l’agriculture et le commerce tout en restant une ville de taille très moyenne. Sa renommée internationale est due son fromage dont elle s’est fait une spécialité. Petit clin d’œil de MME BOU.

Comme il se doit dans nos voyages, nous visitons toujours des fabriques. Ici ce sera le fromage. L’Edam (Edammer en néerlandais), est traditionnellement vendu sous forme d’une boule de fromage jaune pâle enveloppée dans une pellicule épaisse de paraffine jaune ou rouge. Dès le XIV ièmesiècle, la ville est réputée pour ses exportations de fromage, et c’est sans doute la raison pour laquelle son nom est attaché au produit. 

Direction maintenant la ville de Volendam. C’est est une petite localité portuaire située dans la commune d’Edam-Volendam, au nord d’Amsterdam. Elle est peuplée d’environ 22 000 habitants. Volendam est une ville assez touristique, avec comme point d’intérêt le port et le vieux centre du village.

Nous avons une heure de temps libre, le BOU en profite pour aller manger une bricole dans un café du port. Endroit d’ailleurs très typique.

Petite balade dans ce village de pêcheurs très célèbre au Pays-Bas. Nous sommes à la recherche de souvenirs, ce ne sont pas les magasins qui manquent. Nous sommes sur le circuit de promenade le Dijk (la digue). Ils reste encore pas mal de maisons typiques et authentiques.

Nous reprenons notre mini bus pour nous diriger vers une des sites les plus connus aux Pays-Bas, les moulins de Zaanse Schans. Il se trouve au cœur du Zaanstreek, région connue pour ses nombreux lacs et cours d’eau. Le village abrite de nombreux bâtiments datant du XVII ième siècle, notamment des maisons en bois et huit moulins à vent. Le brouillard est toujours à couper au couteau mais quel charme.

Nous commençons la visite du site par une petite présentation sur la fabrication des sabots.

Ensuite nous avons une heure de temps libre, les BOU partent sur le chemin des moulins. Entre 1961 et 1974, de nombreux bâtiments des villes et villages voisins sont démontés, reconstruits et restaurés à Zaanse Schans (de même que les moulins) afin d’ouvrir le site aux touristes. Le site possède un atelier de conception de sabots traditionnels, une fromagerie, un moulin à huile nommé De Zoeker (Le Chercheur), un moulin à pigments nommé De kat (Le chat), une scierie actionnée par un moulin (De Poelenburg), ouverts aux touristes.

Nous allons jusqu’au bout du chemin puis nous revenons pour faire nos derniers achats de souvenirs, nous finissons par trouver des petits moulins qui feront merveilles dans la déco de la BOUMAISON.

Retour vers Amsterdam, on nous dépose à notre point de départ près du Eye Film Museum. Auparavant implanté dans un bâtiment situé dans le Vondelpark, le musée occupe depuis 2012 de nouveaux locaux sur la rive nord de l’IJ. Le nouvel immeuble du musée, un bâtiment ultra-moderne en harmonie avec son environnement et notamment avec la Tour Overhoeks proche.

Retour par le ferry à Amsterdam pour faire une dernière marche dans les artères commerçantes de la ville. Il y a beaucoup de monde dans les rues, il faut dire que nous sommes à quelques jours de noël. Les BOU découvrent parfois des choses insolites comme ce distributeur à hamburger.

Retour à l’hôtel en métro pour notre dernier nuit et aussi notre dernier repas, nous voulons profiter au maximum de ce lieu très sympathique, d’ailleurs nous ne sommes pas les seuls, il y a pas mal de monde pour un dimanche soir.

Le lendemain, la BOUMOBILE parcourt sans encombre les 500 km qui séparent la BOUMAISON d’Amsterdam. Le beau temps revient sur la route quand nous approchons de France.

A très bientôt pour de nouvelles aventures.