Sardaigne

Après le Portugal nouvelle destination européenne pour les BOU avec une nouvelle fois l’Italie avec une de ses îles encore assez méconnue la Sardaigne. Cette île est considérée comme une des perles de la méditerranée et nous ne serons pas déçus, d’une taille quasiment équivalente à la Sicile, elle va nous montrer ses trésors, ses côtes, ses plages magnifiques, ses paysages granitiques somptueux et ses villes pleines de charme comme Olbia, Castelsardo, Alghero ou Calgliari. Notre super guide Luigi va nous faire encore plus apprécier l’hospitalité des sardes.

flag_italie

Les BOU participants

sardaigne_118

La carte du voyage :

map_sardaigne

Notre vol Easyjet nous amène à Olbia en fin d’après-midi, le tour opérateur nous attend et une navette nous emmène à notre hôtel idéalement situé en centre ville. Nous ne rencontrerons notre guide Luigi que le lendemain.

sardaigne_285

Après une bonne nuit et un petit déjeuner sous forme de buffet, Luigi et notre bus sont là pour partir à la découverte de l’île, direction le nord et la ville de Porto Cervo.

Le village se situe au centre de la Costa Smeralda (la côte d’émeraude).Il a été entièrement pensé et dessiné dans les année 1960 par le célèbre architecte designer italine Luigi Vietti pour les besoins de l’important programme de promotion immobilière touristique du prince milliardair Karim Aga Khan IV.

sardaigne_16

Plusieurs programmes de promotion ont également été conçus par l’architecte français François Spoerry. Le village de charme se trouve au centre de la marina avec des villas, appartements, restaurants, boutiques, commerces etc

Nous découvrons avec un petit train touristique toute cette richesse, les villas sont parfaitement intégrées au paysage.

sardaigne_19

Nous regagnons notre bus pour longer cette côte magnifique très découpée avec des plages magnifiques pour nous diriger vers notre bac qui va nous emmener sur l’île de la Maddalena.

En 1803 l’amiral Horatio Nelson, au cours de sa campagne en Méditerranée visant à assurer le blocus de Toulon, fit relâcher son escadre dans la Rada di Mezzo Schifo, une baie de la côte sarde couverte au nord par l’archipel de La Maddalena. En 1887, le rôle de La Maddalena est officialisé comme fort militaire et une base navale est utilisée par les forces armées italiennes.

Aujourd’hui l’île est très touristique et accueille le parc national de l’archipel de La Maddalena.

sardaigne_33

Nous avons un peu de temps de libre pour nous balader dans la ville avant d’aller manger dans un restaurant sur le port. Dans beaucoup des villes et villages visités nous avons ces ruelles étroites avec souvent des vues toujours très belles vers la mer. Les BOU apprécient beaucoup cette ambiance.

sardaigne_37

Après un très bon repas à base de pasta, nous sommes en Italie nous remontons dans notre car pour faire le tour de l’île. La Corse est à quelques kilomètres (à peine 10 km de Bonifiacio) et le relief très découpé de Maddalena nous rappelle l’île de beauté.

sardaigne_54

La découverte de cette île est vraiment une très belle expérience que les BOU n’oublieront pas. En tout cas après un tour de l’île le moment est venu de regagner la Sardaigne. Avant notre retour vers Olbia arrêt sur un site archéologique de l’île.

sardaigne_57

Il y a de nombreux de sites de ce genre sur l’île mais ce n’est pas le but de notre voyage, en tout cas celui-ci en plein milieu des vignes nous rappelle comment cette l’histoire s’est déroulée en Sardaigne.

Les tombes des géants sont des monuments funèbres constitués de sépultures collectives appartenant à la culture nuragique. Comme les nuraghes, ces constructions mégalithiques particulières ne trouvent aucune équivalence en Europe continentale et sont construites avec une forme particulière à plan rectangulaire avec abside, édifiées à l’aide de plaques en pierre de grandes dimensions plantées « à couteau » dans le sol.

A notre retour nous avons le temps de mieux découvrir la ville d’Olbia. Les clichés PIZZERIA et VESPA continuent d’alimenter l’imaginaire des BOU.sardaigne_67

Le lendemain direction l’est de l’île, le paysage devient beaucoup plus sauvage, notre premier arrêt se fera à Tempio Pausania. Cette charmante petite ville a été construite ne marbre de Granit. Dans la cathédrale notre guide va nous surprendre par ses talents de chanteur.

sardaigne_77

Nous reprenons la route pour nous diriger vers Castelsardo en traversant la très belle vallée de Doria. Arrêt photo obligatoire sur la route où se trouve le rocher de l’éléphant.

C’est un gros bloc de trachyte situé au bord de la nationale 134, à la sortie de Castelsardo. L’origine de ce rocher est relativement curieuse : cette portion de roche appartenait autrefois au complexe rocheux du Mont Casteddazzu. S’en étant détachée, elle a finit par rouler jusqu’en bas et à s’arrêter au bord de la route nationale.  Du fait de l’érosion, le rocher a pris, depuis des temps révolus et dans l’imaginaire collectif de la population autochtone, la forme d’un pachyderme avec la trompe tournée vers la route.

sardaigne_82

Nous arrivons à Castelsardo vers midi, le guide nous propose avant manger de profiter de la mer toute proche. Proposition que les BOU ne peuvent refuser. Après une petite baignade fort sympathique et un repas qui ne le fut pas moins, nous nous dirigeons vers la vielle ville pour la visiter.

sardaigne_86

Castelsardo est une jolie petite ville sur la mer, et c’est la mer qui en a marqué l’histoire. Le village a été une place-forte défensive et un lieu de contrôle stratégique. Le vieux bourg conserve encore sa structure de forteresse médiévale, avec ses imposants bastions, ses escaliers raides et ses rues étroites.

Sur le sommet du haut-plateau se dresse la forteresse du Château des Doria, qui abrite le le usée de la vannerie méditerranéenne. Toute proche, la cathédrale Sant’Antonio Abate, du XIVe siècle, donne sur la mer, avec son clocher caractéristique, couvert de majoliques colorées.

Du haut des remparts la vue est magnifique, nous descendons vers le centre ville par de petits escaliers. Les BOU sont enchantés par les lieux, surement un des plus beau village de l’île.

sardaigne_100

La journée n’es pas finie nous reprenons la route direction la très ville d’Alghero, comme toujours notre hôtel est idéalement situé pas très loin du centre ville. Le BOU bénéficient en plus d’une suite avec une vue à 180 °.

La ville d’Alghero est l’une des principales en Sardaigne, étant la cinquième en population et une des portes d’accès à l’île grâce à l’aéroport de Fertilia. L’artisanat et la vente de corail sont l’un des moteurs économiques de la ville.

Une partie de sa population est originaire de Catalogne et la ville préserve l’usage de la langue catalane, reconnue comme officielle par la République italienne et par la région.

sardaigne_112

Dès notre arrivée les BOU profitent de leur suite et de la terrasse panoramique au dernier étage d l’hôtel, la vue est splendide. Ensuite direction le centre historique, il est très animé en soirée et regorge de restaurants, terrasses et lieux forts sympathiques.

sardaigne_164

Le lendemain notre guide nous attend pour une visite matinale de la vieille ville. C’est très agréable car l ne fait pas encore trop chaud et que nous découvrons toutes les petites ruelles du centre historique.

On aperçoit ici le dôme polychrome de Saint-Michel.

sardaigne_120

Mais il n’y a pas que la ville, il y a aussi la mer et ses côtes à découvrir, malgré une météo un peu agitée (au niveau de la mer), nous prenons le bateau direction Cappo Cacia et sa célèbre grotte de Neptune. Durant notre périple en mer nous avons admirons les somptueuses falaises sur lesquelles s’ouvrent différentes cavitées naturelles.

sardaigne_130

Mais la mer est trop agitée pour notre permettre d’accoster près de la grotte et y découvrir ses grandes structures en stalactites et stalagmites qui se reflètent sur les lacs intérieurs.

En tout cas le spectacle est grandiose, M. BOU est à l’affût pour réaliser les meilleurs photos malgré un bateau qui bouge énormément.

sardaigne_148

La fin de journée est libre et va nous permettre de profiter ds plages environnantes, l’eau est à température idéale pour se détendre. La journée se termine par un excellent apéro puis un repas à la mesure de la région. Une dernière visite nocturne de la ville nous laissera un souvenir très fort d’Alghero.

sardaigne_153

Le lendemain nous longer un moment la côte et nous découvrons un paysage très sauvage, les points photos sont nombreux et les BOU en prennent plein les yeux. Nous continuons notre route vers Bosa. Cette ville au bord du fleuve Terno est dominée par le château de Serravalle ( XII ième siècle).

sardaigne_166

Bosa est très agréable, elle a conservée ses ruelles, ses arcades, ses remparts et ses escaliers, ce qui lui donne un aspect très pittoresque. Nous visiterons l’église romano-gothique de San Pedro (IX ième siècle) et notre guide ne manquera pas d’y pousser la chansonnette.

sardaigne_168

Mais il faut maintenant prendre la route principale pour nous rendre vers le sud de l’île. En chemin nous nous arrêtons sur le site de Paulilatino. pour la visite du fameux puit sacré de Sainte Christine. Il s’agit d’un des sites archéologiques les plus suggestifs de la Sardaigne du 1300 avant JC. Nous allons déjeuné sur le site dans un restaurant fort sympathique, les BOU vont appréciés la déco, les plats et les boissons, nous allons goûter les digestifs locaux.

sardaigne_183

Direction maintenant la ville de Santa Giusta un peu plus au sud pour visiter la somptueuse église romane édifiée au XII ième siècle. Ensuite nous continuons vers Barumini où se trouve le plus grand complexe nouragique classé à l’UNESCO, le Su Nuraxi dont les vestiges remontent à l’âge de bronze. Ceux-ci représente t, en fait, l’expression la plus significative du point de vue architecturale de la civilisation nouragique dans île.

sardaigne_197

Après la visite de cet site magnifique qui nous a amené jusque dans les entrailles de la celui-ci, nous allons faire une halte sympathique chez une petit producteur de miel, la dégustation était très agréable, nous reprenons la route pour nous diriger vers Calgliari, les paysage sont très différents des ce que nous avons vu jusqu’à maintenant.

sardaigne_201

Nous arrivons en fin de journée, comme toujours notre hôtel est idéalement cité, ce qui va être très agréable pour notre matinée libre de demain.

Le nom sarde de Cagliari, Casteddu, signifie littéralement château. La ville compte près de 150 000 h, tandis que sa zone métropolitaine (y compris Elmas, Assemini, Capoterra, Selargius, Sestu, Monserrato, Quartucciu, Quartu Sant’Elena et 15 autres municipalités) compte plus de 450 000 h.

Ville ancienne avec une longue histoire, Cagliari a vu le passage de plusieurs civilisations. Sous les bâtiments de la ville moderne, il y a une stratification continuelle des établissements humains d’environ cinq milliers d’années, à partir du néolithique jusqu’à nos jours.

Après une excellente nuit type grâce matinée sans rendez vous avec la groupe, les BOU partent à la découverte de la ville.

sardaigne_209

Il y a quelques domus de Janas, très endommagés par leur exploitation comme carrières, une grande nécropole de l’époque carthaginoise, un amphithéâtre de l’époque romaine, une basilique byzantine, deux tours de l’époque de Pise, un solide système de fortifications qui faisait de la ville le centre de la puissance de l’Espagne impériale des Habsbourg dans la mer Méditerranée occidentale.

Comme à son habitude M. BOU cherche toujours à monter pour obtenir la meilleure vue sur la ville et il ne sera pas déçu. Ce n’est pas MME BOU qui dira le contraire.

sardaigne_213

Nous passons devant la cathédrale romane de style pisane Santa Maria érigée au XII ième siècle que nous irons visiter cette après-midi avec le groupe. Puis nous descendons vers le centre historique où se trouve encore des ruines très impressionnantes.

sardaigne_221

Après un apéro obligatoire pour les BOU, direction l’hôtel pour pendre notre repas et rejoindre pour notre visite de la ville, le groupe et notre guide Luigi.

Il nous amène à l’étang de Molentargius qui est un grand marécage près de Cagliari. Il a été élu comme lieu de résidence par de nombreuses espèces d’oiseaux et s’y nichent des flamants roses.

sardaigne_225

Près de la plage Poetto, nous avons pu admirer la belle Saline qui font partie du Parc Naturel Régional de Molentargius, directement visible depuis l’autoroute qui vous emmène au centre de Cagliari.

sardaigne_234

Nouvelle visite de la ville mais cette fois avec le guide, le bus nous dépose au pied de la colline principale, nous entrons à pied par la porte de l’arsenal. Puis nous passons dirigeons vers la cathédrale Santa Maria pour la visiter.

sardaigne_237

Nous descendons de la colline par la porte de l’éléphant, nous pouvons admirer la fortification pisane du Castello construite en 1307 ainsi que celle de San Pancrazio.

Après une dernière balade dans la ville jusqu’aux arcades qui se trouvent près du port les BOU remontent vers le centre historique pour déguster une glace. Nous prendrons notre repas à l’hôtel pour notre dernier soir à Cagliari.

Le lendemain direction le nord de l’île, cela sent déjà un peu la fin du circuit. Notre premier arrêt se fera à Nuoro pour visiter le musée de la vie et des traditions Sardes avec ses 7000 exemplaires exposés.

sardaigne_246

Nous reprenons la route vers Orgosolo, typique village de la Barbagia. Nous nous promenons à pied pour admirer les Murales qui recouvrent les façades des maisons.

sardaigne_258

Ensuite est venu un moment que tout le groupe attendait avec impatience, un pique-nique à base de spécialités sardes comme le Purceddo (cochon rôti), et agneau avec pommes de terre, le tout accompagné par des chansons populaires et un très bon vin de la région.

Les BOU ont beaucoup appréciés ce moment de convivialité.

sardaigne_263

M. BOU n’aurait pas été content si les cochons n’avaient pas été de la fête, et là pour eux c’est un véritable festin.

sardaigne_271

Pas le temps de faire une sieste, direction la source de Su Gologone située aux pieds du spectaculaire Supramonte de Oliena. Ce petit écrin de fraicheur et cette marche digestive nous font du bien. Il s’agit des sources  les plus célèbres et suggestives de Sardaigne.

sardaigne_275

En fin d’après-midi, retour à Olbia où nous logeons au même hôtel qu’au début, idéalement situé au centre de la ville. Ce soir les BOU ne veulent pas prendre leur repas à l’hôtel, direction le rue principale pour prendre l’apéro et déguster une pizza.

Le lendemain nous avons encore la matinée de libre avant de prendre notre avion, nous en profitons pour visiter le musée archéologique d’Olbia qui est juste en face de l’hôtel.

sardaigne_282

Le moment est venu de nous diriger vers l’aéroport pour prendre notre avion pour Paris, en vol le temps est super dégagé et nous apercevons l’île de Maddalena.

sardaigne_290

A très bientôt pour de nouvelles aventures.