RT Franco Allemand

C”est parti pour un Road Trip Franco-Allemand à la sauce BOU. Beaux hôtels, bons restaurants et beautifull endroits. Les 3B quoi !. La BOUMOBILE va chauffer et va pouvoir s’exprimer sur les autoroutes allemandes. En attendant direction notre première étape Nancy.

Les BOU participants

Nous arrivons à Nancy en début d’après midi pour profiter de la piscine de notre hôtel. Après ce moment de détente direction la plage Stanislas. Voulue par le duc de Lorraine Stanislas Leszczvnski elle est construite entre 1751 et 1755 sous la direction de l’architecte Emmanuel Héré. Le guide Lonely Planet élit la place Stanislas 4e plus belle place du monde.

Près de la place Stanislas il y a le parc de la pépinière, véritable poumon de la ville de Nancy. Ancienne pépinière royale fondée par Stanislas sur l’emplacement des anciens jardins ducaux et des bastions de la Ville Vieille, il a été transformé en parc public en 1835 tout en conservant son tracé initial.

Les BOU profitent de la rue gourmande nancéenne pour leur premier dîner. Ce sera côte de bœuf pour M. BOU.

Et un beau burger pour Mme BOU.

Le lendemain nous avons rendez-vous avec la cousine de M. BOU que l’on accueille avec plaisir comme membre des BOU. C’est des grandes retrouvailles, on ne sait pas vu depuis des années.

Après un petit restaurant italien en terrasse, petite balade dans la vieille ville. Elle a bien changé, M. BOU est nancéen et il ne l’a reconnait plus. Voici la porte de Graffe, porte restaurée monumentale du mur de défense de la ville datant du XIV siècle, arborant des bas-reliefs et deux tours de guet.

Nous finissons cette excellente journée par un baignade dans la piscine de l’hôtel. Et un petit Spritz !

Le jour suivant nous prenons la direction de Strasbourg, ce n’est pas la première fois que les BOU y passent mais c’est toujours un plaisir de passer un moment dans cette ville. Après avoir pris notre chambre dans notre superbe hôtel, direction la Petite France.

C’est un quartier pittoresque du centre historique de Strasbourg. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. Le quartier de la Petite France n’apparaît, en tant qu’unité urbaine, qu’au cours du XX siècle. À l’origine le terme de « Petite France » était en effet réservé au terre-plein qui sépare le canal du moulin Spitz et le canal de navigation. Les BOU adorent l’endroit.

Nous allons déjeuner dans un restaurant incontournable où on retrouve toutes les spécialités alsaciennes.

Mme BOU se laisse bien sûr tenter par la choucroute, pour M. BOU ce sera un coq au vin.

C’est parti maintenant pour une petite balade le long de l’Ill. C’est une rivière de 216 km qui baigne la plaine d’Alsace. Important affluent gauche du Rhin et principale rivière d’Alsace, elle prend sa source dans les contreforts nordiques du Jura et coule dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

Le temps est superbe et la lumière illumine magnifiquement les façades des maisons.

Mais c’est déjà l’heure de l’apéro voir de dîner car les BOU ont déjà bien marché. Nous trouvons un endroit fort sympathique pour déguster des planches de charcuteries et de fromages. N’est ce pas Mme BOU !

M. BOU s’éclate aussi !

Nous décidons le jour suivant d’aller découvrir le matin le Sanctuaire du Mont Saint-Odile situé à 767 m. Haut lieu de la culture alsacienne, ce couvent est un site de pèlerinage très fréquenté (1 300 000 visiteurs par an).

Par temps clair, la vue à 360 ° s’étend jusqu’à la Forêt-Noire et aux Alpes bernoises. Cela mérite bien une photo.

Il s’y trouve aussi les vestiges d’une muraille ancienne, le « mur païen » que les BOU vont aussi aller voir. C’est une enceinte d’une longueur totale de 11 km faisant le tour du plateau du mont Sainte-Odile. Formé d’environ 300 000 blocs cyclopéens, il fait entre 1,60 m et 1,80 m de large et peut atteindre trois mètres de hauteur. Le qualificatif de « païen » lui a été donné par Léon IX.

Nous descendons vers Molsheim pour y dîner. Petit foie gras pour les BOU.

La ville est connue pour accueillir le siège historique du constructeur de voitures de sport Bugatti mais elle a aussi une histoire riche depuis le Moyen Âge et est dotée d’un patrimoine architectural reconnu.

Retour à Strasbourg pour une balade en ville. Voici la cathédrale, fondée en 1015 sur les vestiges d’une précédente cathédrale, elle est élevée à partir de 1220 par la ville impériale libre de Strasbourg, riche république marchande et financière, dans le style gothique, et est pratiquement achevée en 1365. Entre 1647 et 1874, pendant plus de deux siècles, elle fut le plus haut édifice du monde avec ses 142 m de hauteur. Elle demeure la deuxième cathédrale la plus élevée de France après Rouen et la cinquième du monde.

Nous profitons pleinement de la ville et nous dînons dans restaurant de la petite France, franchement excellent, M. BOU est aux anges avec un veau sauce au romarin parfaitement cuit.

Le lendemain direction l”Allemagne avec une étape à Louisbourg dans le Land du Bad-Wurtemberg. C”est une ville baroque en banlieue nord de Stuttgart, notre destination de la journée. Après avoir garé la BOUMOBILE direction la place principale de la ville pour déguster une pizza.

Nous nous dirigeons maintenant vers le château. Il compte parmi les plus grandes résidences baroques d’Europe. Il fut construit selon les vœux du duc Eberhard-Louis de Wurtemberg. Le château possède 4 parties, compte 452 pièces et plus ou moins 2 000 fenêtres. C’est l’un des plus grands châteaux d’Allemagne en superficie.

Direction maintenant notre hôtel à Stuttgart. En chemin nous apercevons cette magnifique grande roue dans un parc près du château.

Installation à notre hôtel en centre ville, nous allons maintenant pouvoir découvrir la ville de Stuttgart. C”est la capitale du Land de Bade-Wurtemberg et la sixième plus grande ville d”Allemagne avec environ 2.7 Mh agglomération comprise. Il y a un grand festival de jazz cela ne va pas être simple de bien voir les monuments. En tout cas voilà l”opéra. L’Opéra de Stuttgart a une réputation internationale pour l’audace de ses mises en scène et de son choix de répertoire. Il accueille environ 230 000 spectateurs par an et compte environ 16 000 abonnés.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le centre de Stuttgart a été presque entièrement détruit par les raids aériens alliés. Nous découvrons donc une ville moderne où quelques traces du passé subsistent. Mais c’est déjà l’heure de l’apéro, nous le prenons dans une brasserie célèbre de la ville située sur la schlossplatz, la place du majestueux château baroque, ancienne résidence des rois, désormais bureaux de ministères du gouvernement.

La journée suivante, notre matinée sera dédiée à la découverte du Killesberpark véritable poumon de la ville.

On y trouve une tour panoramique de 40 m de haut sur laquelle on peut monter pour bénéficier d’une vue à 360 ° sur la ville et ses environs.

Bien sûr M. BOU n’a qu”une envie c’est d”y monter. La tour est vaincue !

Pour Mme BOU c”est plus dur car elle a un peu le vertige. Mais elle arrive quand même à poser au 2 ième étage.

Nous redescendons pour marcher dans ce très beau parc, on y trouve des animaux, de magnifiques bosquets de fleurs et d”arbres ainsi que des jets d’eau !

Sur notre chemin nous découvrons des fauteuils en pierre assez insolites.

Retour au centre ville pour y déjeuner en terrasse sur la place centrale. En chemin on voit à quelle point la ville se tourne vers la modernité.

Nous nous dirigeons vers notre hôtel pour récupérer la BOUMOBILE, direction les hauteurs de la ville pour monter dans la tour de télévision de Stuttgart. Elle a été la première tour de télévision de ce type dans le monde.

Nous montons à 216 m de hauteur, la vue est magnifique.

Mme BOU se lâche, elle va peut-être s’envoler !

En plus en haut il y a un bar, et hop 2 Spritz !

Retour en ville pour dîner dans un restaurant indien près de notre hôtel. Le lendemain nous prenons la route de Munich, nous changeons de Land, nous passons en Bavière. Pas de temps à perdre, installation à notre hôtel puis direction le centre ville. C”est la capitale du Land de Bavière. Avec près de 2.4 Mh avec son aire urbaine, elle est la troisième ville au niveau national par la population après Berlin et Hambourg. Voici la Marienplatz fondée en 1158 avec son nouvel hôtel de ville.

Nous continuons la visite de la ville. Voici l”église des Theatins située sur la place de l’Odéon, construite à l”origine au XVII siècle puis reconstruite dans les années 50.

Nous entrons maintenant dans le parc Hofgarden où se trouve le mémorial de guerre de Munich.

Nous continuons vers Englischer Garten un parc de 375 hectares. Parmi les plus grands jardins paysagers du monde, plus vaste notamment que Central Park, le parc situé au nord du centre-ville, constitue le poumon vert de Munich avec ses grandes étendues de pelouse. on y trouve aussi de petits jardins japonais.

Chose incroyable c’est aussi un spot de surf. Située sur l”Eisbach (Rivière de glace) on y trouve une vague artificielle de 1 m.

Monument important qui trône en plein coeur de celui-ci la gloriette monopteros qui offre une petite vue sur le parc.

Nous avons assez pour aujourd’hui, retour près de notre hôtel pour dîner dans une brasserie en terrasse. Ce sera cheeseburger pour M. BOU.

Et bien sûr salade pour Mme BOU.

C”est une nouvelle journée qui commence avec la découverte d’un lieu emblématique de la ville, le site olympique.

Le parc olympique de Munich est un vaste complexe de 3 km2 (300 hectares) aménagé à l’occasion des Jeux olympiques de 1972 au nord de la ville. C”est d’ailleurs ses 50 ans. Le site est dominé par la tour de télévision Olympiaturm haute de 290 m dans laquelle nous allons d’ailleurs monter.

Le parc est vraiment très agréable, il n’y a pas beaucoup de monde, ce ne sera pas le cas demain car c”est son anniversaire, les préparatifs vont bon train.

Nous voilà en haut de l”Olympiaturm. Construite dans les années 60 c’est une tour autoportante de radio-télévision, située à Munich, culminant à 291 m de hauteur, dont le poids est de 52 500 tonnes. La vue est splendide.

Evidemment les BOU doivent immortaliser ce passage sur cette nouvelle tour. on peut dire que ce Road Trip est sur le thème des tours et des édifices insolites en hauteur.

Comme d”habitude Mme BOU fait son show.

Le moment est venu de redescendre pour prendre un apéro avec bretzel.

Retour au centre ville pour découvrir de très beaux bâtiments très typiques de la ville.

Nous nous dirigeons maintenant vers un autre parc à l”est du centre. Pour cela il faut emprunter un pont qui enjambe l’Isar. C”est une rivière de 295 km qui prend sa source en Autriche et qui se jette dans le Danube à Deggendorf. N”est ce pas M. BOU !

Munich est décidément une ville très verte, tous ses parcs permettent aux Munichois d’avoir un très belle qualité de vie.

Encore un journée bien remplie pour les BOU, petit passage dans un supermarché pour acheter un peu de charcuterie et des makis et californias car ce soir nous mangeons dans notre chambre. Avant celà petit Spritz sur une des artères commerçante de la ville.

Demain direction le lac de Constance, en fait notre hôtel se trouve sur la rive nord du lac à Markdorf. Prés de cette petite ville de trouve un lieu insolite avec une vue imprenable sur le lac. Avant d’y arriver nous piqueniquons avec les bretzels et la charcuterie récupérés ce matin au petit déjeuner.

Il s’agit de la tour Gehrenberg haute de 30 m, sur laquelle on peut monter. C’est aussi une tour de télécommunication.

En haut la vue sur les alpes et le lac est magnifique. Cette fois Mme BOU est montée tout en haut malgré la hauteur, bravo !

Le plus rapide pour passer sur l’autre rive du lac pour aller à Constance, c’est de prendre un ferry. Direction Meersburg pour embarquer la BOUMOBILE.

Les BOU apprecient toujours beaucoup de prendre un bateau. Hélas cette fois pas le temps de prendre l’apéro, la traversée est très rapide.

Nous debarquons à Constance. Cette ville d’environ 90000 h du Bade-Wurtemberg est à la frontière avec la Suisse et sa ville de Kreuzlingen.

Nous trouvons difficilement un parking près de la frontière pour nous garer et visiter la ville, c’est samedi et il y a beaucoup de monde. C’est parti le centre historique est très typique. Fondée par les Romains au IV siècle, elle tient son nom de l’empereur Constance Chlore.

Nous nous dirigeons vers le lac, ce n”est pas la première que les BOU sont au bord de ce lac, nous l”avons déjà vu en Autriche à Bregenz. On voit ici la statue Imperia haute de 9 m qui tourne sur elle-même, elle commémore le Concile de Constance qui y a eu lieu entre 1414 et 1418.

Le lac se situe dans les contreforts des Alpes, sur le territoire de 3 pays : Allemagne, Suisse et Autriche. Les rives des 2 lacs qui le composent sont d’une longueur totale de 273 km : 173 km se situent en Allemagne, 28 km en Autriche et 72 km en Suisse. Il est en fait constitué de 2 lacs indépendants, reliés par une petite portion du Rhin, longue de 4 km, appelée Seerhein. Petite pose des BOU la classe !

Voilà le Stadtgarden que nous allons monter jusqu’à la Rheintorturm.

En chemin nous croisons le train qui va vers la Suisse.

Voici la Rheintorturm. La tour, qui se dresse directement sur le Rhin et repose sur une fondation sur pieux et une fondation solide en grès de Rorschach, supporte le poids interne d’environ 2500 t depuis 800 ans. Les dimensions de la tour de 9 m x 9 m ressortent clairement de la hauteur de la tour d’environ 35 m.

Nous traversons le centre historique pour retourner à la voiture. Direction le ferry pour repartir de l’autre côté du lac. Petit arrêt à Meersburg pour prendre un petit Spritz en terrasse au bord du lac. Cette ville est superbe.

Elle compte environ 6 000 h. La ville jouit d’une situation privilégiée, sur un plateau entouré de vignobles et de vergers offrant de beaux coups d’œil sur le lac de Constance.

Les BOU adorent l’endroit.

D’ailleurs ils ont décidé d’y manger. Nous trouvons un restaurant très sympa sur la partie haute de la ville. M. BOU est très content car ils ont une belle carte de viandes.

Mme. BOU toujours très sobre avec une belle salade.

Nous finissons notre repas près du lac avec dégustation de glace devant un magnifique couché de soleil avec vue sur les Alpes.

Après une bonne nuit et un excellent petit déjeuner direction la ville de Fribourg en Brisgau. C’est la quatrième plus grande ville du Bad-Wurtemberg avec près de 230000 h. Elle se trouve aux pieds des montagnes de la Forêt-Noire.

Apres l’installation à notre hôtel direction à pied le centre ville pour aller déjeuner sur la place centrale Munsterplatz. Nous mangeons dans une brasserie traditionnelle, pour M. BOU ce sera une escalope viennoise.

Mme BOU réfléchit pour l’instant elle déguster son verre de vin. On remarque derrière elle un magnifique bâtiment qui est en fait les anciennes halles.

Nous sommes sur la place où se trouve la cathédrale Notre-Dame. De style gothique, elle a été construite au XII siècle.

Comme tous les jours de notre road trip, le moment est venu de découvrir le parc de la ville. Direction kanonenplatz par un chemin sinueux partant du bas de la ville où nous avons un très beau point de vue sur la cité et ses environs.

Et hop un petit selfie !

La montée n’est pas terminée, nous allons au sommet où se trouve la Schlossbergturm. M. BOU veut absolument gravir les 153 marches de cette tour d’observation en fer de 35 m. D’ailleurs il est en haut !

Il faut très chaud alors en redescendant, petit arrêt boisson. Mme BOu a sa chopine !

Dernier dîner de notre road trip dans une pizzéria près de notre hôtel.

Demain c’est le retour dans la BOUMAISON, à bientôt pour de nouvelles aventures.